Sophrologie : apprenez à gérer votre stress

5 (100%) 1 vote

D’après un récent sondage*, quatre salariés sur 10 se disent stressés et 60 % d’entres eux attribuent cet état à leur vie professionnelle. Si nous ne sommes pas tous égaux face au stress, la sophrologie présente une aide intéressante pour vaincre les tensions chroniques. Voici quelques pistes pour comprendre le stress et mieux gérer ce dernier au quotidien.
Le stress est de plus en plus répandu et l’on constate chaque jour ses effets néfastes sur la santé. Le coût social du stress au travail serait d’ailleurs compris entre 830 et 1 656 millions d’euros, ce qui représente 10 à 20 % des dépenses de la branche accidents du travail/maladies professionnelles de la sécurité sociale**.

Comprendre le stress

Le mot  » STRESS « , a été inventé par le Pr Hans SELYE, célèbre physiologiste canadien et se définit comme le  » Syndrôme Général d’Adaption ; la réponse de l’organisme, face à une situation non programmée « . Le stress nous permet de nous adapter, par exemple de freiner rapidement s’il y a un incident sur la route, il est donc avant tout positif. Or, c’est l’intensité, la durée de la situation stressante et notre façon de réagir face au stress qui va conduire à l’épuisement.

Physiologiquement, le stress se manifeste par l’activation du système nerveux dit sympathique et par la libération des deux hormones du stress : l’adrénaline et le cortisol. Sécrétées en trop grandes quantités, ces hormones vont, sur le long terme, déséquilibrer l’organisme.

Les 3 phases du stress

Le stress se décompose en 3 phases :

  • alarme
  • résistance
  • épuisement

En phase d’alarme votre rythme cardiaque s’accélère, vous pouvez avoir des difficultés à respirer, vous ressentez alors directement le stress vous envahir. Si cela est de courte durée, votre corps va se mobiliser et vous permettre de réagir rapidement, ce qui est positif.

Si les tensions persistent, vous entrez alors en phase de résistance, une phase où l’organisme sécrète de nouvelles hormones afin de stimuler votre corps et votre mental. Votre métabolisme s’adapte encore. A cette étape, tout le monde ne réagit pas de façon identique : certains affrontent le stress, d’autres ignorent les symptômes, d’autres encore prennent la fuite en tentant d’éviter les situations à forte pression.

Le point critique est lorsque vous entrez dans la dernière phase, la phase d’épuisement. Sollicité en permanence, l’organisme s’épuise et ne peut plus faire face au stress. C’est alors que la fatigue s’installe, mais pas seulement…

Les symptômes associés au stress

Inconsciemment sous pression, les muscles restent tendus, l’esprit en alerte et la fatigue peut vite se faire ressentir. Le stress a également des conséquences variées sur le mental et le corps comme par exemple les insomnies ou troubles de l’endormissement, les douleurs musculaires, l’anxiété ou encore la perte de l’estime de soi.

Sophrologie, détente du corps et de l’esprit

Issue du rapprochement des médecines traditionnelles orientales et d’approches plus récentes empruntées à la psychologie occidentale, la sophrologie peut être efficace pour gérer le stress. Grâce à des exercices de respiration, de relaxation et de visualisation, vous apprenez à reconnaître le stress en vous et à devenir acteur de votre détente. Un des objectifs de la sophrologie est de reprendre contact avec son corps et de devenir conscient de ce qui s’y passe. Observer puis relâcher les tensions permet de retrouver une sensation d’apaisement mais aussi d’accéder à ses ressources intérieures.

Les techniques et exercices de sophrologie permettent entre autre de :

  • Apprendre à se relâcher physiquement et moralement
  • Repérer les tensions physiques et psychologiques résultant du stress
  • Apprendre à évacuer les éléments négatifs (tensions, soucis, frustrations…)
  • Développer la confiance et l’affirmation de soi
  • Travailler sur le regard des autres

De même, s’entrainer à être davantage attentif à soi-même et ancré dans le présent décuple les capacités d’assimilation, de concentration et de mémorisation.

Quelques conseils pratiques

Plusieurs fois par jour, faites des pauses et concentrez-vous sur votre respiration. Assis, le dos droit et les pieds bien ancrés dans le sol, relaxez-vous en inspirant profondément par le nez et en évacuant les tensions par la bouche lors de l’expiration. Si cela vous aide, vous pouvez placer une main à plat sur votre ventre afin de mieux ressentir les mouvements de celui-ci. Ce simple exercice vous permetrta déjà de vous recentrer et de calmer votre rythme cardiaque. Une première étape vers le mieux être.

Delphine Bourdet
developpement-personnel-jdn.com

* Le stress au Travail, Sondage 2009 – Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACt)
** INRS – DOSSIER DE PRESSE Le stress au travail : une réalité – 2006

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des