Qu’est ce que l’iridologie

5 (100%) 1 vote

L’iridiologie est une technique précieuse de prévention, fondée sur l’examen minutieux de l’Iris, pour évaluer la constitution de l’individu, et déterminer ses prédispositions aux troubles de santé. Cette pratique de l’examen de l’Iris, remonte à la plus haute antiquité. Utilisée en Chaldée, en Mésopotamie, en Egypte, en Grèce, en Inde et en Chine, elle était réservée aux princes et aux dignitaires. Oubliée pendant des siècles, cette méthode fut sortie de l’oubli en 1880, par un médecin Hongrois Ignaz PECZELY, qui disait « l’œil n’est pas seulement le miroir de l’âme, il est aussi le miroir du corps ». Ce dernier est un des premiers codificateurs de l’Iridologie. Ses nombreux successeurs tant en Europe qu’aux U.S.A. continuèrent à approfondir et enrichir cette technique jusqu’à nos jours.

Principes de l’iridologie

Dès 1915, le Docteur Léon VANNIER s’intéresse à l’iridologie, et publie en 1923 son premier ouvrage « le diagnostic des maladies par les yeux ». Parmi les pionniers, praticiens non- médecins , aux environ des années 1930, nous trouvons deux spécialistes de grande renommée, qui ont légué à la France , le plus grand patrimoine d’expériences, il s’agit de : Gaston VERDIER et Gilbert JAUSAS. Gaston VERDIER fait ses recherches à la clinique hygièniste-naturopathique de MUNICH. Il a mis au point sa célèbre grille irienne de VEGA ( VERDIER Gaston), et fut le créateur en 1950, de la première école d’iridologie Française .

L’ Iris (partie colorée de l’œil) est un tissu musculaire observable directement à l’état vivant . Il est innervé et irrigué comme tous les autres muscles. L’observer minutieusement, peut donner de précieuses informations sur l’état du tissu musculaire en général. L’Iris est relié par le système nerveux à chacune des parties du corps.Il fonctionne à la manière des voyants lumineux du tableau de bord d’une automobile ou d’un avion. Il reçoit une information par voie réflexe . C’est alors qu’apparaissent à sa surface, des signes, des tâches, l’Iridologue s’intéresse à la couleur de L’Iris, à sa texture ou trame, à son relief et à tous les signes inscrits en surface.

Chaque œil correspond à un côté du corps. La pigmentation de l’Iris impose une méthode de lecture particulière, car les signes iriens ne ressortent pas de la même façon sur un iris bleu ou un iris marron. La robustesse du sujet est attestée par la densité et l’homogénéité de la trame iridienne (Iris). L’observation des différents signes (en relief, en creux, ), des écartements fibrillaires et des dépigmentations locales, suivant une méthodologie précise, permet de renseigner sur les prédispositions souvent héréditaires du terrain de la personne, ainsi que sur les toxémies, les forces et les faiblesses organiques de chacun. Un signe irien n’a de sens que dans un contexte particulier, et doit aller de pair avec un questionnement complet.

L’Iridologie donne des informations, et l’Iridologue traite ces informations. La localisation des signes correspond très précisément à une fonction ou à un organe. L’Iris est en effet considéré comme une projection circulaire du corps humain renversé autour de l’axe de la pupille ; il est divisé en douze secteurs, chacun étant en association à un ensemble d’organes. Cette topographie rend également compte des fonctions nerveuses, glandulaires, circulatoires, ainsi qu’émotionnelles. La précision du bilan irien, repose sur la compétence et l’expérience du praticien. Un bilan Irien étudie plusieurs parties distinctes, plusieurs sources d’informations.

Application de l’iridologie

L’Iridologue dispose de deux méthodes pour observer l’œil : L’Iridoscope binoculaire ou d’une loupe éclairante , et L’Iridographie (procédé photographique ou vidéo).

Technique précieuse de prévention, l’Iridologie permet à chacun , grâce à l’hygiène vitale correspondante, de mieux orienter ses choix de vie, et de prévenir certains désordres physiques ou émotionnels. L’Iridologie s’adresse à tous, quelque soit l’âge ou la profession. Toutes les observations sont faites en collaboration avec la personne observée, et ne peuvent être divulguées à un tiers. Le praticien observera toujours les deux yeux , et posera quelques questions pour infirmer ou confirmer les tendances constatées et s’enquérir de leurs éventuelles manifestations.

L’iridologie, une technique sans risque

Simple technique d’observation, l’Iridologie ne présente aucun risque, et convient à tous les sujets. Un bilan iridologique est un constat , une grande partie de ce bilan se base sur une étude minutieuse de l’iris (tissu musculaire). C’est au praticien de bien interpréter les données que lui fournit l’iris, de poser les questions nécessaires, pour se laisser guider avec sûreté dans l’appréciation du potentiel de réaction vitale du sujet face aux agressions , et qui donnera aussi un reflet exact de son état fonctionnel général.

A ce stade, le praticien sera en mesure de proposer à la personne observée , un rééquilibrage alimentaire adapté, voire l’adjonction de compléments alimentaires ciblés, et l’adoption de facteurs naturels de santé et des conseils en hygiène de vie.

Claude Serres

Pour approfondir, l’auteur vous conseille aussi Le diagnostic des maladies par les yeux par le Dr Léon Vannier, mais aussi La Méthode harmonistede Raymond Dextreit

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des