Le fruit du Dragon ou la fameuse Pitaya

5 (100%) 1 vote

L’été approche et quoi de mieux que de manger de bons fruits frais comme le fruit du Dragon, réputé idéal pour entretenir sainement l’équilibre de votre organisme.

A l’approche de l’été, un véritable défilé de fruits s’offre à nous, framboises, banane, fraises et abricots, en passant par des nectarines, aux pêches, de la mangue à l’ananas ! Une ribambelle de couleurs et de vitamines, pour « vous donner la pêche » se présente à vous ! Seulement, parfois il faut savoir sauter le pas vers l’originalité et découvrir de nouvelles saveurs, comme découvrir le fruit du Dragon, comme si rien qu’un instant vous étiez sous les tropiques !

Fruit du dragon ou Pitaya ?

Le fruit du Dragon ou encore appelé la Pitaya, désigne un fruit exotique issue d’un cactus épiphyte se caractérisant par une série de lianes aux nombreuses ramifications pouvant aller jusqu’à 4 mètres de long à pleine maturité. Ce fruit d’apparence écailleuse, est originaire principalement du Mexique et de l’Amérique centrale est dotée d’une couleur rose.

A l’intérieur sa chair est blanche ou rouge avec plein de petits pépins noirs comme dans le kiwi. Il est très peu calorique (25 kcal/100 g), très rafraichissant, riche en vitamines et en antioxydants. On lui confère également des vertus digestives et laxatives.

L’histoire du Fruit du dragon

Pour la petite histoire, les colons français décident d’importer quelques plants de Fruit du dragon, que les vietnamiens ont nommé dans leur dialecte « Pitaya ».

Le « fruit du dragon » a été longtemps l’apanage de la famille royale vietnamienne (N’guyen) et de quelques familles de la noblesse. Aujourd’hui, la pitaya est le fruit le plus cultivé dans tout le Vietnam et est devenu le fruit le plus exporté dans ce pays. Sa culture s’est propagé dans de nombreux pays de l’Asie du Sud-Est.

La Pitaya importé en France ?

On trouve des Pitaya en France depuis plusieurs deux décennies. Leur consommation reste modeste et les français ont importé la culture de ce fruit dans l’île de la Réunion.

Les variétés du Catctus Pitaya font la diversité de ce fruit exotiques qui connait de nombreuses variations ; mais malgré cette diversité, la Pitaya possède une chair blanche recouverte par des écailles de couleurs  roses et vertes. La chair blanche est agrémentée de petites tâches noires qui contraste avec l’ensemble.

Pitaya s’aggripe tout le long de lianes, à leur surface, sur certaines espèces de grands arbres. Cette plante, connu aussi sous le nom de Hylocereus undatus, originaire de la Cordillère des Andes est reconnaissable par sa chair onctueuse, sucrée et légère, assez incroyable pour les papilles.

 

fruit du dragon pitaya

Deux espèces de Pitaya particulièrement exceptionnelles : la Hylocereus guatemalense, d’Amérique centrale et l’Hylocereus lemairei, que l’on trouve à Trinidad et Tobago.

Comment est cultivé le fruit du Dragon ?

Côté semi et plantation, le fruit du Dragon est exigeant et demande un sol sablonneux. La présence de graviers permet de renvoyer l’humidité et un sol humifère riche organiquement. Le semis du Pataya se réalise à 25°C et la germination est plutôt aisé dans ce genre de conditions.

Le bouturage demande une coupe de 25 à 30 cm de long sous forme de tronçon. Ouvert à vif, le tronçon doit sécher au frais et à l’abri du soleil pendant quelques jours. Il vous suffira de le replanter et d’arroser pour le stress de la plante.

Le fruit du Dragon fructifie éphémèrement pendant la nuit, le procédé est unique et ne dure que le temps d’une nuit le temps que la grande fleur blanche du Pitaya libère son parfum caressé par ses imposantes feuilles douces. Si bon nombre de fleurs sont polinisées par les insectes, notamment les abeilles, chose curieuse, ce sont les chauves-souris qui se chargent de cette la polinisation.

Pour une vidéo complémentaire sur le sujet :

Entretenir un Pitaya ?

Pour entretenir un cactus Pitaya il faut prévoir un support. Optez un tuteur en T duquel ses branches vont retomber, ou encore un palissage en grillage, où vous devriez bien espacer les plants de 3 m environ. Une fois la récolte faite, c’est-à-dire lorsque les fruits sont bien colorés, il sera possible de le tailler afin de supprimer les branches mortes ou malades.

Les qualités nutritionnels du Pitaya

Le fruit du Dragon est peu calorique 50 calories pour 100 grammes de Pitaya. Contenant de nombreux antioxydants, le Pitaya est bourré de vitamines, de fibres et de minéraux en tout genre. La Pitaya va vous donner une santé de Dragon c’est le cas de le dire ! On trouve également des oméga 3, du calcium et des oligo-éléments

Pour résumé la pitaya contient des:

  • Vitamines B1, B2, B3, C et A
  • Antioxydants
  • Fibres
  • Lipides mono-insaturé
  • Calcium
  • Oligo-éléments

De plus, le fruit du dragon peut régler vos problèmes de digestions. La Pitaya est réputée pour traiter de multiples problèmes digestifs comme le ballonnement, la constipation, etc. Le pouvoir laxatif de ses graines vous assure un transit doux et sans problème. Réputée également pour son action sur les problèmes hypertension artérielle ou de maladies cardio-vasculaires, la Pitaya est efficace pour toutes une série de troubles, notamment respiratoires, inflammations, diabète etc.

Coté cuisson le fruit du dragon peut être utilisé en smoothie, glaces, salades de fruits, mais aussi marié à des plats salés pour les amateurs de mélanges salés/sucrés. La peau de la Pitaya n’est pas bonne à manger car plein d’amertume, mais sa chaire, très gouteuse, est un curieux mélange entre la poire, le melon et le kiwi.

Le fruit du dragon sera donc le fruit idéal qui vous accompagnera tout l’été pour un plein de vitamines et de fibres garantis !

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des