kinésithérapie animale

La kinésithérapie animale

La kinésithérapie animale

5 (100%) 1 vote

Il s’agit d’une thérapie par le mouvement, c’est un ensemble de techniques de mobilisations des muscles et articulations. Elle fait appel à des mouvements dit actifs et passifs.

La kinésithérapie animale, le principe

Les exercices passifs sont effectués par le thérapeute ou le propriétaire, ils mettent en œuvre une force extérieure. On impose aux muscles un mouvement lent et à fond par mobilisation de l’articulation en flexion, extension, abduction, adduction et rotation. Les mouvements actifs favorisent une contraction volontaire du muscle. Le chien accomplit des exercices simples comme monter des escaliers ou courir sur un tapis roulant.

La kiné est indiquée dans le cas ou l’on cherche une stimulation de la circulation sanguine et lymphatique, un entretien du système musculo-articulaire avec développement de masse musculaire, ainsi qu’un assouplissement des articulations. Mais la kiné-rééducation canine englobe également les techniques de massothérapie, thermothérapie, hydro-balneothérapie, électrothérapie…

La Massothérapie

La massothérapie est utilisé en :

  • Rééducation,
  • Médecine vétérinaire,
  • Médecine sportive vétérinaire,
  • Ostéopathie

Entraînement et récupération

Le massage peut être utilisé de façon post-traumatique ou orthopédique, car il joue un rôle dans la rénovation sensorimotrice de l’animal. Le massage permet également de réduire la perte de tonicité tissulaire (fonte musculaire) et limite dans le temps l’apparition de l’atteinte dégénérative musculaire mais également articulaire.

Le massage permet ainsi de regagner le terrain perdu lors de problèmes inflammatoires et permet ainsi le glissement harmonieux des différentes structures. Le massage intervient également au niveau neurologique puisque, notamment dans le cas de paraplégies, le massage est utilisé dans le but de stimuler les liaisons neuro-musculaires.

Dans le cas de rhumatismes et d’arthrose, certains types de massages (par vibrations) ont une action antalgique, car stimule la circulation sanguine permettant une meilleure oxygénation des différentes structures mais également lymphatiques augmentant ainsi la lubrification articulaire et facilitant ainsi le glissement des articulations lors des mouvements de l’animal.
Le massage peut être aussi utilisé régulièrement dans le but de calmer les sujets stressés car, plus encore que chez l’homme (le chien est beaucoup plus sensible que l’homme au massage), il a une action sédative sur l’animal.

Dans le domaine du chien de sport, on l’utilise afin de réduire le nombre de lésions qui peuvent subvenir lors de l’effort intense suite à une mauvaise élimination des toxines ou à une mauvaise préparation musculaire. Il permet également de préparer et d’échauffer le muscle avant l’effort (n’excluant pas bien sur un échauffement physique par des exercices) et permettant entre autre une meilleure récupération mentale tissulaire après l’effort.

Le massage permet à l’organisme d’éliminer plus rapidement et de façon plus efficace les toxines qu’il a accumulées pendant l’effort et qui sont souvent la cause de la plupart des lésions musculaires et donc, par le biais de celle-ci, et, plus tardivement, des lésions ostéopathiques par action directe ou par un phénomènes de compensation.

Les Vertus de la kinésithérapie animale

Le massage favorise la résorption des oedèmes par dilatation du diamètre des capillaires et augmentation de la circulation. Il permet à l’animal de se relâcher, et d’éliminer les contractions, voir les contractures musculaires, il traite les adhérences fibreuses, et permet de traiter un grand nombre d’affection musculaires.

Le massage est contre-indiqué en cas d’inflammation aigues, d’infection, d’atteinte cutanée, d’hémorragies, d’hématome ou de mauvais retour veineux.

La Thermothérapie

Il existe plusieurs stades lésionnels, c’est pourquoi pour chacun, un traitement adéquat est mis en place. Par exemple, dans le cas d’un stade aiguë, on va préférer intervenir rapidement par le positionnement d’un élément froid (sac de glaçon etc…) directement sur la lésion (sans plaie) afin de supprimer l’hémorragie ou micro-hémorragie des tissus et afin de réduire l’inflammation. Le froid a également un effet antalgique car il insensibilise les terminaisons nerveuses.

A contrario, dans un cas de stade chronique (+72h), il vaudra mieux intervenir par application de chaleur. Celle-ci stimulera la circulation et détendra les tissus, ce qui aura pour conséquence de réduire les phénomènes d’œdème et permettra une cicatrisation des tissus plus rapide.

Hydrothérapie, Balneothérapie et réeducation en eau

La natation est une technique douce pour soulager tous les problèmes liés à la mobilité (arthrose, re-musculation…). Depuis quelques temps l’hydrothérapie est utilisée chez nos animaux de compagnie.

L’hydrothérapie est l’utilisation thérapeutique de l’eau, elle constitue actuellement une technique de choix pour traiter les chiens atteints de troubles locomoteurs. Dans l’eau, on à un soulagement de 60% du poids du corps par semi-immersion (moitié du corps) et de 90 % par immersion jusqu’aux épaules.

Les bains chauds entraînent :

  • Une vasodilatation périphérique
  • Une action sédative
  • Un relâchement du tonus musculaire facilitant ainsi les mobilisations.

C’est pourquoi l’utilisation de l’hydrothérapie est préconisée dans de nombreux cas :

  • Troubles locomoteurs,
  • Parésies, paralysies,
  • Amélioration de la coordination motrice en cas de troubles neurologiques
  • Entraînement à l’effort
  • Surcharge pondérale

Une séance dure de 10 à 30 minutes, cela dépend de l’animal et de la lésion observée. Il faut respecter ceci 3 à 5 fois par semaine.
En effet, des exercices spécifiques réalisés en eau, permettent à nos compagnons à quatre pattes de reconstituer leur masse musculaire (post-opération, post-traumatique), de mettre en mouvement leurs articulations de façon moins éprouvante grâce à la différence d’apesanteur dans l’eau.

Effectivement, la rééducation en eau permet :

  • la réduction de la douleur
  • une amélioration de la mobilité articulaire
  • une augmentation de la masse et de la tonicité musculaire
  • une meilleure circulation.

Nager permet donc une récupération plus efficace et plus rapide de l’animal puisqu’il n’est plus soumis aux contraintes de l’impact avec le sol réalisé à chaque foulée (pour un chien en lésion: compensation donc fatigue des autres groupes musculaires, tensions au niveau de la duremère, ainsi que les vibrations dans tout le corps dues à l’impact.

Elle permet également la récupération cardiovasculaire, l’amincissement des obèses ou « bien en chair », de retrouver endurance et bonne forme physique et morale (pourquoi morale ? car quoi de plus plaisant et satisfaisant que de se faire « papouiller » dans de l’eau entre 25°C et 40°C sous le regard envieux de son maître).

L’électrothérapie pour le traitement de la masse musculaire

L’électrothérapie ou électrostimulation musculaire consiste à entraîner des contractions musculaires grâce à l’application sur la peau d’un courant électrique. L’électrostimulation se réalise en appliquant des électrodes sur les points moteurs du chien.

Cette technique permet de lutter efficacement contre les effets de l’immobilisation, de traiter les problèmes de faiblesse musculaire et de renforcer la masse musculaire (tout comme l’hydrothérapie).

Elle à également un effet antalgique , elle permet une stimulation circulatoire dans les muscles et permet une décontraction des muscles afin de faciliter le travail de kinésithérapie.

Les différents types de courants thérapeutiques

Les trois types de courants les plus fréquemment utilisés sont :

Les courants de basse fréquence

Effets thérapeutiques :

  • Vasodilatation
  • Résorption des œdèmes
  • Action sédative
  • Application excito-motrice

Les courants moyenne fréquence

Effets thérapeutiques :

  •  Élévation de la température
  • Vasodilatation

Les courants de haute fréquence

Effets thérapeutiques :

  •  Élévation de la température
  • Vasodilatation très importante
  • Action destructive : application chirurgicale

B.G.

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des