Introduction à l’enneagramme

5 (100%) 1 vote

Depuis la nuit des temps, l’être humain tente avec plus ou moins de succès de décrire la conduite de ses semblables. Dès notre plus jeune âge, nous sommes imprégnés par une certaine façon de nous comporter et (il en est) ainsi tout au long de notre parcours de vie.

Qu’est-ce que l’Enneagramme ?

L’étude des personnalités selon l’Ennéagramme est une ouverture remarquable sur la connaissance profonde. L’Ennéagramme (du grec ennea=neuf et grammos=points) tel qu’il est utilisé aujourd’hui est issu d’une connaissance de plusieurs milliers d’années. Ce sont les confréries soufies qui l’ont détenu et transmis par tradition orale. Cette approche étonnante est en train de devenir un enseignement important pour la compréhension de la psychologie humaine.

A partir des trois énergies de base qui existent dans l’homme (la pensée, l’action et l’affect) et des trois façons de les manifester (extravertie, introvertie ou neutre), neuf expressions différentes se déduisent naturellement. L’observation montre que de façon caractéristique chacun d’entre nous s’est fixé préférentiellement sur l’un de ces neuf positionnements. Des peurs conscientes et inconscientes comme la peur de ne pas être parfait, de ne pas être aimé , d’être nul ou pas à la hauteur, d’être abandonné, de ne pas comprendre, d’être trahi et douter, de manquer de liberté, d’être dominé, de générer des conflits activent en nous des désirs injustifiés et nous font prendre le contre pied comme l’envie d’être parfait, d’être aimé, d’être le meilleur…

Test enneagramme et les neufs profils psychologiques

Pour chacun des neufs profils psychologiques, l’Ennéagramme identifie avec une précision remarquable ce qui nous pousse dans nos choix et comportements. Grâce a cela, nous pouvons repérer quand, comment et pourquoi nous agissons ou par réaction ou par réflexion.

Ces compréhensions sont précieuses pour guider un processus d’évolution. Il s’agit d’un « mode d’emploi » personnel. Les risques de dépressions, de conduites limitantes ou excessives, voire compulsives sont identifiées et peuvent donc être évités.

Nos qualités, nos talents potentiels et nos ressources intérieures parfois inexploitées, sont révélées et peuvent être activées.

Cette approche riche et profonde, nous permet de trouver les moyens de sortir de nos problématiques et entrer dans un parcours évolutif et positif. Révélateur hors du commun, l’Ennéagramme nous accompagne sur le chemin du bien être.

Les avantages de cet enseignement ne s’arrêtent pas là. Il permet également de reconnaître les tendances et le profil psychologique des autres. Nous apprendrons ce qui se cache en nous et aussi en l’autre. Nous saurons comment nous y prendre pour faire évoluer toute relation humaine vers son meilleur niveau, tant dans nos relations professionnelles qu’affectives.

L’enneagramme et la connaissance de soi

A la différence d’approches qui cloisonnent la variété humaine dans des classifications caricaturales, l’Ennéagramme libère une source de changement et de progrès. Il permet non seulement de connaître et comprendre ce qui est, mais aussi de connaître et comprendre ce qui pourrait être, et surtout de connaître et comprendre les voies d’accès favorables et défavorables de son futur.

Placé aujourd’hui dans la palette des outils de premier plan pour la connaissance de soi (donc des autres), l’Ennéagramme connaît une expansion considérable et grandissante dans le monde.

En attendant un tout prochain article sur l’énnéagramme qui définira chacun des neufs types de profil, voici, pour vous faire patientez, le premier d’entre eux… :

Base 1 : Le réformateur . On l’appelle aussi le perfectionniste. Il va vers la recherche de la reconnaissance des autres en étant « au dessus de tout soupçons » ! Le réformateur se veut un modèle. Il cherche à comprendre ses erreurs pour les corriger et cherche à se perfectionner. Il dit souvent qu’il a dans sa tête une sorte de curseur qui lui indique que ce qu’il fait ou dit est bien ou mal. Souvent dans des culpabilités du style j’aurais pu faire mieux… Il se juge bien ou mal et a tendance a aussi juger les autres. Il a la volonté de faire changer un monde qui ne marche pas comme il le souhaite. C’est un idéaliste. Il a un sens développé des responsabilités, du respect et est très réaliste. Il aime qu’on reconnaisse son goût du travail bien fait. Il a un sens logique et peut faire preuve d’une grande sagesse, d’objectivité et de véritable tolérance.

Sophie Hardy

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des