Dreem : le bandeau de sommeil pour en finir avec l’insomnie ?

Derrière un bandeau d’allure banale se cache un produit novateur pour lutter contre les troubles du sommeil : Dreem. Commercialisé par la société du même nom (anciennement Rythm), ce bandeau connecté s’appuie sur les neurotechnologies pour améliorer le sommeil en analysant l’activité cérébrale de la personne qui le porte.

Le sommeil est aujourd’hui un véritable problème de société. En 2017, le mauvais sommeil a coûté 411 milliards de dollars aux Etats-Unis (soit 2,6 % du PIB). En France, 36 % des personnes déclarent souffrir d’au moins un trouble du sommeil, soit plus d’un tiers de la population ! C’est donc l’un des champs d’application privilégiés des applications et objets connectés dans le domaine de la santé.

En 2014, Hugo Mercier et Quentin Soulet de Brugière, tous deux passionnés de neurosciences, créent la société Rythm, qui sera rebaptisée Dreem par la suite. Grâce à une levée de fonds de 22 millions de dollars au total, le bandeau du même nom est mis au point en 2016 avec l’aide de neuroscientifiques : c’est le premier produit commercialisé qui s’appuie sur la neurotechnologie.

Sur le papier, le principe de cet objet connecté est simple : grâce à ses capteurs, le bandeau va analyser le sommeil en temps réel en s’appuyant sur différentes données (rythme cardiaque, activité cérébrale, fréquence respiratoire) et stimuler chez le dormeur les différentes phases du sommeil profond en émettant un son synchronisé avec les événements du cerveau. En quelque sorte, Dreem s’apparente à un mini électroencéphalographe.

L’efficacité de ce bandeau est impressionnante : il permet de réduire de 45 % la durée d’endormissement, et d’améliorer entre 30 et 40 % la qualité du sommeil. Si vous souffrez d’insomnies ou de troubles du sommeil, Dreem est le produit qu’il vous faut !

Qu’est-ce que le bandeau de sommeil Dreem ?

Le bandeau Dreem été conçu pour ne pas gêner l’utilisateur pendant son sommeil. Chaque version de ce produit a été conçue en collaboration avec une agence de design industriel (Fuseproject).

Dreem est composé de deux bandes, l’une qui passe sur le front, et l’une qui passe sur le dessus de la tête. Il est relativement léger (130g) pour ne pas alourdir votre tête et mettre de la pression sur vos cervicales pendant la nuit. Pour que l’utilisation prolongée du bandeau soit confortable, ses concepteurs l’ont également doté d’un tissu de rembourrage doux et de mousse.

La bande frontale pour la conduction osseuse est constituée de plusieurs capteurs : les capteurs EEG pour mesurer l’activité cérébrale et identifier les phases du sommeil ; et un oxymètre de pouls pour mesurer le rythme cardiaque. Au total, on trouve sur le bandeau 6 capteurs EEG (4 devant et 2 derrière).

C’est via la conduction osseuse que les sons vont se diffuser à partir des données captées par l’accéléromètre, le capteur de fréquence cardiaque et les haut-parleurs (situés sur l’arche positionnée sur le dessus de la tête). Il est important de noter que les sons ne sont pas diffusés tout haut, seul l’utilisateur va les entendre. Et pourtant, le bandeau n’est pas un casque audio ! Pour réussir ce défi, les concepteurs de Dreem ont fait en sorte que ces sons prennent la forme de vibrations sur les os, transmises à l’oreille interne directement via les os et les tissus musculaires. Si toutefois vous souhaitez écouter les vibrations de manière traditionnelle, sachez que le bandeau est doté d’une prise jack 3.5 mm.

L’arche positionnée sur le dessus de la tête ressemble à un micro-ordinateur : c’est dans cette partie que se trouvent les composants électroniques, la batterie, l’accéléromètre et l’écran tactile TouchPad. Ce dernier permet de contrôler le bandeau de nuit sans avoir à passer par l’application.

Le bandeau de sommeil est également doté d’un sonomètre, qui va mesurer les variations sonores durant votre sommeil et ainsi mesurer votre respiration de manière précise.

La batterie du casque Dreem est une batterie Li-Po (Lithium-Polymère) dotée de la technologie STOBA qui évite à la batterie de s’échauffer. Aucun risque, donc, que le bandeau de nuit prenne feu ou explose en cas de court-circuit ou de choc, même violent. Cette technologie a été développée par l’Industrial Technology Research Institute (ITRI) de Taïwan et permet de rendre les batteries Li-Po plus sécurisées et plus stables. La batterie a une puissance de 1 200 mA.h et 4,44 W.h et elle tient environ 12 heures. Il faudra donc la charger après chaque utilisation pour qu’elle puisse tenir toute la nuit. Toutefois, il faut savoir que vous pouvez tout à fait la laisser à charger toute une journée : lorsqu’elle est chargée au maximum, elle se coupe automatiquement pour éviter de consommer trop d’électricité.

Toute cette technologie ne se voit pas : le bandeau de sommeil reste épuré et élégant. Doté d’algorithmes de machine learning, Dreem fonctionne de manière similaire à un enregistrement de polysomnographie (PSG), un examen qui consiste à enregistrer des données auprès d’un patient pendant son sommeil pour identifier et mieux traiter des troubles du sommeil.

L’application Dreem offre de nombreuses fonctionnalités pour analyser et comprendre son sommeil : la carte de nuit qui indique le temps d’endormissement, le nombre de réveils nocturnes, la durée totale du sommeil, etc. ; l’hypnogramme qui vous donne une vision globale et détaillée de votre nuit et des phases de sommeil ; ainsi que des programmes d’accompagnement. Vous pouvez aussi, via l’application, paramétrer les vibrations osseuses.

Le produit en est à sa deuxième version, Dreem 2. Le bandeau Dreem 2 a été développé en 2019 et comporte des améliorations basées sur les demandes des utilisateurs. Par exemple, plusieurs tailles sont disponibles (S, M et L) alors que le Dreem 1 possédait une seule taille unique (mais avec les branches adaptables). De même, une mousse anti transpirante a été ajoutée. Pour en savoir plus sur la nouvelle version de Dreem, consultez les avis Dreem dans ce dossier.

Comment fonctionne le casque Dreem ?

Le casque Dreem fonctionne de la même manière qu’un mini électroencéphalogramme.

Il est doté de plusieurs capteurs qui vont collecter des données précises sur votre sommeil :

Les 6 capteurs EEG vont mesurer votre activité cérébrale de la même manière qu’un appareil de polysomnographie
L’oxymètre de pouls va mesurer votre rythme cardiaque et analyser vos mouvements dans votre lit pour déterminer les réveils nocturnes
L’accéléromètre va mesurer votre respiration et les mouvements de votre corps
Le sonomètre (disponible seulement sur le modèle Dreem 2) va mesurer les variations sonores

A partir de ces données, Dreem va constituer un électroencéphalogramme (EEG), un tracé de votre activité cérébrale. A partir de ce tracé, l’appareil pourra identifier les phases de sommeil en fonction de l’intensité, de l’amplitude, de la fréquence et de la forme des ondes cérébrales.

Les différentes phases de sommeil sont alors matérialisées par l’hypnogramme, que vous pouvez visualiser chaque matin dans l’application associée au bandeau de sommeil.

Pour lancer l’analyse de votre sommeil, vous devez d’abord connecter le bandeau à l’application Dreem puis l’installer sur votre tête avant de vous coucher. Pour que l’analyse de votre sommeil et de ses différentes phases soit la plus précise possible, vous devez le porter correctement. Le support du produit en ligne vous indique comment bien installer le bandeau pour optimiser la précision des mesures.

Le matin, les données collectées par le bandeau Dreem pendant votre sommeil se retrouvent sous forme d’analyses graphiques et de statistiques sur votre application. Le bandeau envoie les données à l’application par Bluetooth et l’application va alors les regrouper pour mettre au point un diagramme de la qualité de votre sommeil et diverses autres statistiques.

L’application Dreem vous propose également des programmes d’accompagnement personnalisés. Parce qu’ils sont personnalisés en fonction des données collectées, ils ne sont pas disponibles immédiatement : il faudra attendre une semaine pour que les programmes se mettent en place en fonction de votre sommeil.

Les programmes sont les suivants :

• Thérapie cognitive et comportementale : ce programme est le plus complet, il est dédié à ceux qui ont des problèmes d’endormissement ou des insomnies fréquentes. L’objectif de ce programme est de maximiser le ratio entre le temps passé à dormir et le temps passé au lit, soit l’efficacité de sommeil.
• Regain de sommeil : ce programme est dédié aux personnes qui ne dorment pas assez. Il vous aide à augmenter votre temps de sommeil avec des objectifs spécifiques à atteindre.
• Rituels : ce programme vise à mettre en place une routine de sommeil saine et efficace pour réduire le temps d’endormissement et mettre fin aux insomnies et aux réveils nocturnes.
• Bases de sommeil : ce programme vous permettra de mieux comprendre votre sommeil pour parvenir à l’optimiser.

Ces programmes proposent des exercices quotidiens qui permettent d’améliorer, grâce à des sons diffusés directement dans votre oreille interne par conduction osseuse, les trois phases du sommeil :

• La phase d’endormissement
• La phase de sommeil lent profond
• La phase de réveil

La technologie de conduction osseuse vous permet de ne pas déranger votre éventuel partenaire pendant la nuit. Le bandeau va émettre des vibrations sonores, qui seront directement transmises dans votre oreille interne via les os et les tissus musculaires vibrants. Ceux qui préfèrent peuvent toutefois brancher des écouteurs ou un casque grâce à la présence d’une prise jack 3.5 mm.

On peut ainsi considérer que Dreem vous apporte la solution pour un sommeil de meilleure qualité en deux phases : la première phase, qui dure 7 nuits, va analyser votre sommeil ; et la seconde phase va vous apporter des conseils personnalisés pour améliorer votre routine de sommeil via l’application.

Dreem : l’application qui adoucit votre sommeil

L’application Dreem est un formidable outil pour retrouver une routine de sommeil saine et réparatrice. Cette application comporte 3 sections :

• La section « Accueil »
• La section « Dreem »
• La section « Programmes »

Dans la section « Accueil », vous retrouverez la chronologie de toutes les nuits analysées par le bandeau de sommeil, la carte de nuit et les cartes de coach, ainsi que l’hypnogramme. La carte de nuit vous permet de voir en un coup d’œil votre temps total de sommeil, avec l’heure de coucher et l’heure de lever. Les cartes de coach sont associées aux programmes d’accompagnement personnalisés. Quant à l’hypnogramme, il vous permet d’obtenir une vision détaillée des phases de sommeil de votre nuit.

Sur la page d’accueil, vous trouverez également les paramètres de votre compte et le centre de support en cas de question relative à l’utilisation du bandeau ou à l’interprétation des statistiques et graphiques.

La section « Dreem » de l’app Dreem est l’endroit où vous allez configurer vos sessions de sommeil. Pour cela, vous devrez commencer par choisir un mode (relaxation, sieste, nuit) et un exercice de relaxation pour faciliter l’endormissement (par exemple, 3 minutes de relaxation). Vous pourrez ensuite associer un fond sonore à cet exercice (cognition et pluie, cognition et glace…).

Ensuite, vous pourrez activer les stimulations et choisir si vous souhaitez les laisser activées pendant la phase de sommeil profond. Vous pouvez également définir une alarme pour vous réveiller le matin, et ajuster les paramètres de votre bandeau de sommeil. Il ne vous restera plus qu’à vous endormir !

Enfin, la section « Programmes » de Dreem est consacrée à la gestion des programmes d’accompagnement personnalisés. Elle sera activée après la 7ème nuit d’analyse de sommeil, et une fois que vous aurez répondu aux questionnaires permettant à Dreem d’affiner votre profil de dormeur.

Lorsque vous choisissez un programme, vous avez accès à des cartes qui vous proposent quotidiennement des actions du jour. Par exemple, pour la carte « L’hygiène du sommeil », vos deux actions pourraient être « Boire une tisane 3 heures avant le coucher » et « Arrêter les écrans 1 heure au moins avant le coucher ». Chaque carte vous indique également des règles d’or à suivre. Par exemple, pour l’hygiène du sommeil, vous devrez suivre les 3 règles d’or : « Si je ne suis pas somnolent au bout de 20 minutes au lit, je me lève » ; « Je ne me couche pas avant 00 :30 » ; « Je réserve mon lit au sommeil ».

L’application Dreem est un excellent complément à l’action du bandeau de sommeil lui-même puisque ses programmes vous accompagnent de manière personnalisée dans l’atteinte de vos objectifs de sommeil.

Dreem : le casque pour dormir en profondeur

Le bandeau de sommeil connecté Dreem est basé sur une méthodologie précise qui permet de réguler le sommeil et améliorer sa qualité. Dreem propose une analyse du sommeil ultra-précise, basée sur les dernières avancées en matière de neurosciences. Ce produit est aussi précis que n’importe quel appareil de polysomnographie utilisé en clinique du sommeil.

A partir des données récoltées et de l’analyse effectuée par les algorithmes avancés de machine learning, Dreem va proposer à l’utilisateur un programme sur mesure, adapté à ses objectifs de sommeil. Par exemple, les personnes qui souffrent d’insomnie pourront suivre le programme de Thérapie Cognitive et Comportementale, un programme avancé qui se déroule sur 6 à 8 semaines et vise à changer les comportements et les habitudes pour retrouver un sommeil de qualité et une routine plus saine.

Chaque programme est associé à un coach Dreem qui propose plusieurs pistes de développement aux utilisateurs, ainsi que des conseils pour suivre ces pistes, réaliser les actions du jour et suivre les règles d’or.

Un autre pilier de la méthodologie Dreem est la diffusion du son par conduction osseuse. Cette technique permet au son de se diffuser directement dans l’oreille interne, qui va les transformer en impulsions électriques. Ces impulsions vont alors se synchroniser avec les ondes cérébrales pour stimuler le sommeil profond. Dreem va suivre les variations de vos ondes cérébrales en temps réel, détecter les phases de sommeil dans lesquelles vous vous situez et ainsi diffuser les impulsions cérébrales à la bonne fréquence, à la bonne amplitude et au bon rythme.

Les sons diffusés par le bandeau ne sont pas audibles de manière consciente, ce sont donc des sons qui vont vous aider à vous endormir et non des sons qui vont vous maintenir éveillé !

Grâce à une analyse précise de votre sommeil, des programmes personnalisés pour savoir comment améliorer votre hygiène de sommeil, et une technologie avancée de synchronisation des vibrations sonores avec vos ondes cérébrales, Dreem vous permet de réguler votre sommeil pour avoir un sommeil de meilleure qualité et plus réparateur.

Le bandeau de sommeil Dreem repose sur une technologie certifiée et il est réellement efficace : on constate les premiers effets au bout d’une semaine environ.

Si vous souhaitez connaître les retours des utilisateurs du bandeau Dreem, n’hésitez pas à consulter notre dossier dédié sur les avis Dreem.

Un bandeau de sommeil pour lutter contre l’insomnie ?

Le casque pour dormir Dreem ne cherche pas seulement à mettre fin aux insomnies : grâce à ses programmes sur mesure, il est capable de faire disparaitre toute sorte de trouble du sommeil.

Il faut savoir qu’on compte plus d’une dizaine de troubles du sommeil différents. Les troubles du sommeil peuvent être classifiés en 3 catégories (dyssomnies, parasomnies, et troubles du sommeil d’origine psychiatrique ou neurologique).

Parmi les dyssomnies, on trouve les troubles qui concernent la phase d’endormissement, comme l’insomnie (qu’elle soit d’origine psychologique ou extérieure), l’insomnie chronique et la narcolepsie. Parmi les parasomnies, on trouve les troubles qui impliquent un réveil nocturne, comme le somnambulisme, le bruxisme nocturne (grincement des dents) ou l’énurésie nocturne (incontinence nocturne).

Dès la seconde moitié du 20ème siècle, les scientifiques se sont intéressés de près à ces troubles du sommeil et à leur origine, ce qui les a amenés à travailler sur les différentes phases du sommeil.

Avec l’aide d’appareils de polysomnographie, les chercheurs se sont attachés à étudier les ondes cérébrales (EEG) au cours des différentes phases de sommeil, en dressant des électroencéphalogrammes.

Il est apparu que le sommeil est constitué de 6 phases :

• L’éveil avec yeux ouverts, caractérisé par une onde Beta de moins de 13 Hz de fréquence
• L’éveil avec yeux fermés, caractérisé par une onde Alpha comprise entre 8 et 12 Hz de fréquence
• La phase N1 (transition éveil-sommeil), caractérisée par une onde Theta comprise entre 4 et 7 Hz de fréquence
• La phase N2 (sommeil léger), caractérisée par une onde Theta avec K-complex spindle et comprise entre 4 et 7 Hz de fréquence
• La phase N3 (sommeil profond), caractérisée par une onde Delta de moins de 4 Hz de fréquence
• La phase REM (sommeil paradoxal), caractérisée par une onde Sawtooth de faible intensité et à fréquence variable.

Ces différentes phases sont au cœur du sommeil : pour réguler le sommeil et l’améliorer, il est indispensable de les prendre en compte. Le sommeil profond notamment est très important, car c’est pendant cette phase du sommeil que les neurones vont traiter les informations accumulées pendant la journée, diminuer l’activité du système lié au stress, ou encore sécréter des hormones indispensables comme l’hormone de croissance.

Le bandeau Dreem s’appuie ainsi sur une méthode novatrice pour analyser et réguler votre sommeil, avec une réelle efficacité, contrairement aux traitements médicamenteux et autres solutions classiques, souvent inefficaces pour lutter durablement contre les troubles du sommeil. En effet, grâce à ses capteurs, Dreem va collecter plusieurs indicateurs (rythme cardiaque, activité cérébrale et fréquence respiratoire) et retracer un hypnogramme à partir des informations collectées. Ainsi, vous pourrez visualiser les différentes phases de votre sommeil et agir en fonction.

Contre-indications et utilisation du bandeau de sommeil Dreem

Le bandeau Dreem présente quelques contre-indications. Pour commencer, il est réservé aux personnes de plus de 18 ans. De plus, parce qu’il n’est pas homologué comme dispositif médical, Dreem est déconseillé aux personnes qui souffrent de troubles neurologiques (par exemple, l’épilepsie), ou de troubles psychiatriques (par exemple, la schizophrénie). Il faut également savoir que les personnes atteintes de troubles de l’audition ne pourront pas profiter des effets de Dreem car elles ne pourront pas entendre les sons (stimulation sonores ou bruits roses et alarme). Toutefois, les personnes atteintes de surdité par transmission pourront très bien les percevoir car ce type de surdité n’impacte pas l’audition par voie osseuse.

L’efficacité du bandeau dépend en grande partie de l’utilisation que vous en faites. Pour être sûr de bien régler votre bandeau, commencez par appairer votre bandeau en vérifiant qu’il est bien chargé et que le Bluetooth du téléphone sur lequel se trouve l’application Dreem est bien activé.

Ensuite, vérifiez que vous avez bien positionné votre bandeau en vous rendant dans la section « Live EEG ». Attendez quelques secondes jusqu’à ce que le signal se stabilise. Une fois le signal stabilisé, clignez des yeux : l’EEG devrait réagir au clignement en faisant apparaitre des pics. Si tout se déroule bien, votre bandeau de sommeil est alors prêt ! Si ce n’est pas le cas, ajustez le bandeau sur votre tête jusqu’à ce que le signal se stabilise.

Pour que le bandeau ne bouge pas pendant votre sommeil, évitez de mettre de la crème ou de l’huile sur les parties de la peau en contact avec le bandeau. Pour que le signal soit optimal, nettoyez régulièrement les capteurs, soit environ tous les 10 jours, à l’aide d’une lingette désinfectante.

Vérifiez également que votre bandeau soit bien mis à jour : dès la première utilisation, laissez-le branché (connecté à la Wi-Fi) pendant environ 2 heures. Les fois suivantes, le bandeau devrait se mettre à jour automatiquement, mais vous pouvez toujours vérifier que ce soit le cas dans la section Dreem > Bandeau > Réglages.

Où acheter Dreem ?

Le site Dreem est l’unique distributeur du produit : si vous souhaitez acheter Dreem, vous devrez donc vous rendre sur le site de la marque. Si vous cherchez le bandeau Dreem sur Amazon, vous ne le trouverez pas puisqu’il n’est pas disponible sur la market place (du moins, pour le moment).

Pour acheter le bandeau Dreem, rendez-vous dans la boutique en ligne Dreem. Si le bandeau Dreem 1 avait été commercialisé à 499 €, la seconde version Dreem 2 est disponible à 100 € de moins, soit 399 €. L’achat de Dreem via le site de la marque a l’avantage de vous permettre un paiement en 3 fois, avec un paiement de 133 € par mois.

Le bandeau de sommeil est livré avec l’équipement complet : le bandeau Dreem 2, l’application Dreem associée, le guide de démarrage, les 3 ajusteurs d’élastique (S, M et L), les adaptateurs secteurs, et le câble de chargement USB. Tout le nécessaire pour mettre le casque Dreem en route et commencer à analyser vos données de sommeil pour chasser les insomnies !

Quel est le prix du bandeau Dreem ?

Le prix du bandeau Dreem a évolué à la baisse au cours du temps. Alors que la deuxième version présente de nombreuses améliorations, notamment la présence d’un sonomètre, l’augmentation du nombre de capteurs ou encore le choix de tailles différentes pour ajuster le bandeau au plus près, elle reste moins chère que la première version de Dreem à son lancement.

La première version de Dreem a été commercialisée à 499 €. Aujourd’hui, on peut acheter la version 2 de Dreem pour 100 € de moins, soit à 399 €. Il est possible de payer en 3 fois, soit 133 € par mois, sans frais. Vous pouvez payer votre achat par carte bancaire (Visa, Mastercard) ou par PayPal.

Le bandeau Dreem et son prix constituent un excellent rapport qualité-prix lorsque l’on compare l’efficacité du bandeau à un traitement médicamenteux sur le long terme, ou à la consultation d’un médecin du sommeil ou d’un thérapeute. Opter pour Dreem, c’est donc faire des économies à moyen et long terme !

Dreem : l’essentiel à retenir avant d’essayer !

Vous souffrez de troubles du sommeil, quels qu’ils soient et quelle que soit leur origine ?

Dreem est le produit qu’il vous faut. Ce bandeau de sommeil créé par une entreprise française du même nom est le premier objet connecté à intégrer les neurosciences pour lutter contre les insomnies et autres troubles du sommeil. Son fonctionnement est simple : le bandeau est doté de plusieurs capteurs, grâce auxquels il va collecter plusieurs informations (votre fréquence respiratoire, votre rythme cardiaque, et votre activité cérébrale). L’utilisateur doit le porter de nuit, pendant son sommeil, pour pouvoir analyser la qualité de son sommeil.

Parce que vous devez le porter de nuit, le bandeau a été conçu pour être le plus confortable possible, avec des matériaux doux (tissu et mousse), et 3 tailles d’ajustement. Ses deux bandes permettent un bon maintien de la tête pendant le sommeil.

Dreem est associé à une application mobile. Grâce aux informations récoltées pendant que vous dormez, le bandeau va donc pouvoir dresser un électroencéphalogramme de votre activité cérébrale pendant votre sommeil. L’application pourra alors identifier vos phases de sommeil et votre profil de dormeur, afin de vous proposer (au bout de 7 nuits), des programmes sur mesure pour améliorer votre qualité de sommeil.

Le bandeau de sommeil va vous aider à reprendre un rythme de sommeil réparateur grâce à ses conseils ciblés, mais aussi grâce à des vibrations envoyés directement à votre oreille interne par conduction osseuse, et transformées en impulsions pour synchroniser vos ondes cérébrales et ainsi stimuler le sommeil profond, la phase la plus importante du sommeil.

L’efficacité de Dreem est impressionnante, avec une réduction de la durée d’endormissement de 45 % selon ses créateurs, et une amélioration de la qualité de sommeil de 30 à 40 %. Pour connaitre les avis des utilisateurs de ce produit miracle contre les insomnies, consultez notre dossier dédié.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]