Comprendre ce que sont les pertes blanches (les leucorrhées)

La santé et l’hygiène intime font partie des domaines les plus importants pour la vie d’une femme. En effet, l’hygiène intime permet de prévenir les infections et autres maladies qui peuvent toucher la femme. Il existe plusieurs manifestations de maladies ou d’infections qui peut toucher l’organe génital de la femme. Parmi lesquelles, il y a les pertes blanches qui sont des sécrétions vaginales qui touchent la femme mais peuvent être la manifestation d’infections.

Les pertes blanches : qu’est-ce que c’est ?

Appelées aussi pertes vaginales ou leucorrhées, les pertes blanches sont des sécrétions vaginales qui touchent la femme dès la puberté et avant la ménopause. C’est un mélange de liquide produit au niveau du vagin ou du col de l’utérus pour humidifier les muqueuses de bactéries de la flore vaginale naturelle mais aussi des déchets des cellules vaginales. C’est un liquide qui est incolore relativement et visqueux voit sa couleur se modifier au cours du cycle menstruel et cela en conséquence des modifications d’hormones. De ce fait, le liquide permet de renforcer la survie des spermatozoïdes au cours de l’ovulation, par conséquent, il va devenir plus épais pendant la deuxième partie du cycle.

Les pertes blanches permettent aussi de protéger les parties intimes en aidant à la destruction des bactéries non désirables et cela par le maintien d’un pH acide au niveau de la partie vaginale. Le liquide des pertes blanches et peu odorant même s’il existe plusieurs types de formes de pertes blanches suivant le cycle menstruel. L’odeur de ce liquide n’est pas pour autant mauvaise car elle contribue au processus d’attirance de partenaire pour le rapport sexuel. En effet, la quantité de liquide sécrété peut augmenter durant l’excitation sexuelle afin de lubrifier le vagin et la vulve pour un rapport.

Quand les pertes blanches deviennent inquiétantes

Même si l’existence des pertes blanches est normale, il est important de signaler qu’elles peuvent être aussi l’origine d’une anomalie. En effet, suivant le changement de l’odeur, de la couleur et leur aspect les pertes blanches peuvent être une maladie surtout au niveau du vagin.

Lorsque vous avez une infection, les pertes blanches peuvent être nauséabondes et cela même l’infection est fongique type mycose, bactérienne ou virale. Ainsi, elles peuvent sentir même du poisson. Même si vous n’avez pas d’autres symptômes, avoir des pertes blanches qui ont une odeur mauvaise doit vous pousser à consulter un médecin ou un gynécologue afin de comprendre ce qui vous arrive.

Pour les couleurs du liquide, elles dépendent des cas de problème. De ce fait, les pertes brunâtres peuvent être le signe d’une infection ou d’un saignement.

Si, aussi, les pertes blanches s’accompagnent de saignement, de démangeaisons ou d’autres signes, il faut aller consulter un médecin le plus rapidement possible.

Comment traiter les pertes blanches ?

Le traitement des problèmes liés aux pertes blanches dépend de l’ampleur de l’infection. Ainsi, il peut être un dérèglement hormonal qui demande un traitement à base de progestérone et d’œstrogène. Le problème peut aussi être une infection alors, dans ce cas de figure, votre médecin peut utiliser des antibiotiques ou des antifongiques. Le problème peut aussi être accompagné de saignement, dans ce cas, votre gynécologue va utiliser le traitement adapté au problème.

0 0 vote
Évaluation de l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x